Lauréats 2011 de la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma

24 février 2012

Sept réalisateurs à l'honneur


7 jeunes réalisateurs ont bénéficié en 2011 du soutien de la Fondation pour tourner leur premier long métrage. Il s’agit d’une aide financière au producteur (60.000 euros) et au réalisateur (7.600 euros). Cette bourse intervenant très tôt dans le montage financier du projet, elle est considérée comme décisive et reconnue comme un label de qualité.
Les lauréats 2011 de la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma :
Paul Calori et Kostia Testut pour Le silence des machines (France). Produit par Gilles-Marie Tiné (Arcapix)
Marilyne Canto pour Le sens de l’humour (France). Produit par Julie Salvador (Christmas In July)
Téona Grenade pour Dzma (Géorgie). Produit par Juliette Lepoutre et Marie-Pierre Macia (Mpm Film)
Fernando Guzzoni pour Carne de Perro (Chili). Produit par Jacques Bidou et Marianne Dumoulin (Jba Production)
Sebastián Sepúlveda pour Les soeurs Quispe (Chili). Produit par Marc Irmer (Dolce Vita Films)
Alice Winocour pour Augustine (France). Produit par Isabelle Madelaine (Dharamsala)
Découvrez les lauréats de la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma

ts3vs7xj0i-phplpiysj

Parmi les précédents lauréats distingués, on peut citer : Jean-Pierre Jeunet DELICATESSEN, Tran Anh Hung L’ODEUR DE LA PAPAYE VERTE, Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud PERSEPOLIS, ou encore Cyril Mennegun LOUISE WIMMER.
Créée en 1987, la Fondation Groupama Gan est l’une des plus anciennes et prestigieuses fondations d’entreprise, et l’un des partenaires privés les plus importants du cinéma en France. Elle participe à la sauvegarde du patrimoine cinématographique mondial, soutient la création du cinéma contemporain et accompagne les principaux festivals de cinéma, en France et dans le monde.

En 2012, elle célèbre son 25ème anniversaire. Depuis sa création, on compte plus de 30 films restaurés, 150 premiers films soutenus, plus de 3 000 scénarios lus, une trentaine de festivals accompagnés chaque année. Plus de 28 millions de spectateurs ont vu en salle en France les films aidés par la Fondation.

Fichier attaché