Groupama ajuste les contrats climatiques de ses sociétaires

6 juin 2013

Une succession d'événements climatiques à caractère exceptionnel


Les agriculteurs du quart Nord-Est et de l’extrême Sud-Ouest de la France sont aujourd’hui gravement touchés par une situation météorologique exceptionnelle impactant fortement la campagne 2013. Voilà pourquoi Groupama a décidé de reporter au 10 ou au 15 juin selon les cultures les dates limites de semis pour celles – maïs, tournesol, sorgho – qui n’ont pas pu être semées du fait des conditions climatiques de ces dernières semaines.

Avec l’adoption de cette mesure, Groupama, 1er assureur des agriculteurs, réaffirme sa volonté d’accompagner les exploitants agricoles. L’adaptation des garanties des contrats, au plus près des besoins des exploitants, constitue l’un des axes forts d’une politique de gestion des risques agricoles développée par Groupama au service d’une agriculture performante.

Une succession d’événements climatiques à caractère exceptionnel

Les conditions météorologiques de ces derniers mois perturbent fortement la saison agricole 2013. Depuis le début de la campagne, les évènements climatiques se sont succédés : sécheresse (15 août/15 septembre 2012), excès d’eau (15 octobre 2012 – février 2013), gel (11 – 13 mars 2013), excès d’eau (fin avril 2013), inondations (mai 2013). Les trois premiers événements ont entraîné des dégâts essentiellement sur les cultures d’hiver, colza et céréales à paille, les derniers excès d’eau ont touché, quant à eux, toutes les cultures. C’est ainsi près de 142 000 hectares qui ont été sinistrés. S’agissant des inondations de fin mai, 70 000 hectares ont été touchés, dont 30 % de prairies, 40 % de cultures de printemps semées ou en cours de semis, et 30 % de cultures d’hiver.

L’impact des événements climatiques pour le Groupe

Cette succession de sinistres depuis le début de la campagne, y compris les inondations, a touché prioritairement deux grandes régions : le quart Nord Est de la France (de l’Yonne à l’Alsace en passant par l’Aube, la Marne, la Côte d’Or et la Haute Marne) et l’extrême Sud Ouest (Sud Aquitaine et Sud Est Midi Pyrénées).
Les Caisses Régionales de Groupama Grand Est, Groupama Nord Est, Groupama Paris Val de Loire, et plus localement Groupama Oc et Groupama Rhône Alpes Auvergne sont les plus concernées.
Pour les seuls excès d’eau ou inondations au 4 juin 2013, ce sont près de 8 600 déclarations de sinistres qui ont été enregistrées par Groupama. Les expertises sont en cours.

Quel report, pour quelles cultures ?

A titre dérogatoire, les contrats d’assurance multirisque climatique couvriront les cultures qui seront semées dans les délais ci-dessous (voir le fichier joint).

La fixation des dates de report s’appuie sur l’étude des éléments technico-agronomiques des cultures concernées et l’espoir d’une floraison fin août avec récolte fin novembre, en semant des variétés précoces jusqu’à ces dates. La culture pouvant alors être prise en charge par l’assurance.

Fichier attaché